UNE PAILLE A BASE DE PIERRE

OSTONE : pourquoi une paille blanche ?

par SAS OSTONE™ novembre 16, 2019 0 Commentaires

OSTONE : pourquoi une paille blanche ?

Les encres : l’origine d’un problème sous-estimé

Alors que l’interdiction des plastiques à usage unique se profile, une étude révèle que les emballages en cartons imprimés qui doivent les remplacer sont encore plus nocifs pour le corps humain.

C'est une étude inquiétante que révèle le Bureau Européen des Consommateurs (BEUC), qui rassemble plus de 40 associations nationales. Après avoir analysé 76 échantillons d'emballages en carton ou en papiers imprimés ou colorés, il en ressort que les encres présentes "libèrent des produits chimiques dans les aliments et pour finir dans notre organisme", rapporte France info. L'étude porte sur des produits comme des pailles, des gobelets, des emballages de riz ou autres céréales.

Et les risques ne sont pas tout à fait anodins. Ces produits chimiques sont à l’origine de cancers des poumons ou des voies urinaires notamment. Une réglementation plus forte sur les emballages cartons a déjà été demandée par l’ANSES il y a plusieurs années, sans succès jusque-là.

  

OSTONE parie sur le blanc

Une paille en papier super résistante c’est bien beau mais pourquoi ne pas aller plus loin en développant une gamme de paille en papier avec différents motifs et couleurs imprimés sur la paille ? Cela serait quand même beaucoup plus tendance et sympa à photographier dans un cocktail pour Instagram. Les pailles colorées seraient certes plus esthétiques mais plus toxiques pour le consommateur. OSTONE est conscient du danger encore non maîtrisé à propos des encres dite « Food grade » qui ne le sont finalement pas et qui n’existent pas.

OSTONE propose un produit de qualité contrôlé et choisis la sécurité en faisant le pari de proposer une couleur unique, naturelle et d’origine.

  

La paille en papier un packaging pas comme les autres

On n’y pense pas toujours, mais la paille en papier est en contact direct avec la boisson en contact direct avec la bouche.

Ce contact est loin d’être comparable aux packagings classiques, par exemple les boites en papier, gobelets en papier et autres packaging alimentaires car en effet, le papier de tous ces packagings classiques n’a pas de surface imprimée pour ce qui concerne les zones en contact direct avec l’aliment ou la bouche.

Par exemple vous ne trouverez jamais d’encre sur les faces intérieures d’une boite en papier ou carton emballant un burger.

Si nous considérons une paille en papier imprimé, cela devient ainsi beaucoup plus dangereux, un échange peut s’effectuer entre les particules d’encre toxique de la paille et la boisson qui sera consommée par le client.

 

Les types de risques de sécurité des encres

Il peut avoir 3 manières susceptibles de compromettre la sécurité alimentaire avec l'encre d'emballage

  • Migration - Composants d'encre qui traversent le substrat
  • Impression invisible - Transfert de composants d'encre du côté imprimé au côté face aux aliments pendant l'impression ou le bobinage
  • Transfert en phase gazeuse - Les substances d'encre volatiles interagissent avec l'air dans l'emballage.

La gestion et le maintien de la qualité tout au long de la chaîne de production alimentaire sont essentiels pour la sécurité alimentaire.

  

Scandale des encres

Les producteurs de produits alimentaires, grands et petits, ne peuvent se permettre d’ignorer quoi que ce soit dans l’approvisionnement en matériaux en contact avec les aliments, y compris l’emballage des produits.

En 2005, le géant de l'alimentation basé en Suisse, a fait la une des journaux : « La peur du lait maternel s'agrandit en Europe ». La société a ordonné le rappel de 30 millions de litres de lait pour bébés après des tests qui ont révélé la présence d’un produit chimique dans l’encre d’impression imprégnée par l’emballage.

L'emballage utilisait une encre à séchage UV contenant un photo initiateur, l'isopropylthioxanthone (ITX), qui réagissait avec les ondes ultraviolettes du soleil, migrant à travers l'emballage vers les produits gras du lait.

  

Encres FDA ?

Dès le départ, la première chose à comprendre est qu'il n'y a pas « d’encre approuvée par la FDA ». Ce n'est pas unique non plus. Si cela était aussi simple, chaque fabricant d’encres ferait la promotion de son encre « Approuvée par la FDA ! ».

L'encre est appelée « qualité alimentaire » si elle est sans danger pour la consommation humaine et peut entrer en contact direct avec les aliments. Pour que l'encre soit réellement utilisée, il faut effectuer des tests pour la considérer comme « sans danger pour les aliments ». La manière dont l'encre de qualité alimentaire interagit avec le substrat de l'emballage, la nature de l'aliment lui-même, l'utilisation par le consommateur et divers facteurs environnementaux sont juste quelques tests de laboratoire qui doivent être effectués.

Le « Food Safe » a des exigences plus strictes. Sécurité alimentaire signifie que l'encre pour l'emballage est sans danger pour le contact direct avec les aliments dans des conditions sous-identifiées et testées. Par exemple, une encre peut être propre aux aliments si elle n’est pas chauffée dans un four à micro-ondes ou exposée au soleil.

Les encres destinées aux emballages en contact avec des aliments doivent être soumises à des tests de laboratoire rigoureux effectués par des tiers pour établir qu'elles sont sans danger pour les aliments. Les fabricants d’encres doivent impliquer les chimistes, les toxicologues, les ingénieurs d’emballage et connaître les détails des matériaux sources. La sécurité alimentaire nécessite un processus de production à 360 degrés.

  

Restez naturels avec OSTONE 

Les encres FDA n’existent tout simplement pas car c’est une analyse au cas par cas.

Les encres de qualité alimentaire doivent être évaluées et testées pour chaque produit alimentaire, chaque matériau d'emballage et chaque utilisation par le consommateur afin de détecter d'éventuelles interactions. Si vous tenez vraiment à avoir de la couleur pour vos pailles en papier tout en gardant l’aspect sécurité cela reviendrai à dire qu’il faudrait certifier pour chacun de vos cocktails que l’encre n’a pas d’interactions dangereuses avec la boisson. Concrètement c’est une chose qui est très compliqué.

C’est pour cela qu’OSTONE a choisi de garder la couleur naturelle du papier de nos pailles, le blanc.

Maintenant c’est à vous de choisir !




SAS OSTONE™
SAS OSTONE™

Auteur