UNE PAILLE A BASE DE PIERRE

OSTONE™ | Pailles écologiques en papier minéral et fibres résistantes

par SAS OSTONE™ septembre 28, 2019 0 Commentaires

OSTONE™ | Pailles écologiques en papier minéral et fibres résistantes

OSTONE™ : le futur de la paille jetable, résistante et biodégradable

 À l’heure où le réchauffement climatique, la pollution et l’écologie reviennent de plus en plus sur le devant de la scène, une problématique récurrente connaît elle aussi une actualité de plus en plus chargée : celle de la gestion des déchets. Celle-ci devient un enjeu écologique majeur, au moment où les océans deviennent les véritables décharges de la planète.

Les eaux du globe font face à un véritable fléau : le plastique. Qui, s’il n’est pas jugulé, pourrait aboutir à la décimation de la population de poissons d’ici 2050, selon une étude citée par le National Geographic.

Parmi ces nombreux déchets plastiques, on compte un produit dont l’impact est largement mésestimé : les pailles.

 

 

Les pailles en plastique, un véritable fléau

On n’y pense sans doute pas toujours, mais les pailles traditionnelles en plastique représentent une part très importante de la pollution marine. Toujours d’après une source du National Geographic, les seuls Américains consommeraient pas moins de 500 millions de pailles… quotidiennement ! Même pour l’empire du fast-food, cela laisse songeur.

Outre la pollution finale, des océans ou des terres, les pailles en plastique présentent bien sûr tous les inconvénients et les problèmes inhérents à l’utilisation de ce matériau. On peut citer par exemple une forte empreinte carbone, beaucoup d’eau et d’énergie utilisées pour leur fabrication, une génération de déchets, ainsi, bien sûr, qu’une durée de 1 000 ans pour décomposer entièrement une simple paille en plastique.

Conscients de l’impact dramatique du plastique sur l’environnement, de nombreux gouvernements, notamment en Europe, ont décidé de lancer la guerre à cette matière « historique ». Après les sacs plastiques en 2016, la vaisselle jetable (gobelets, verres, assiettes), les cotons-tiges à usage domestique devraient définitivement quitter nos rayons à horizon 2021… tout comme les pailles en plastique.

C’est là qu’interviennent les pailles écologiques.

 

 

Pailles biodégradables : l’avenir de la paille jetable résistante

Bien sûr, la fin de la paille en plastique telle que nous la connaissons ne signifie pas qu’il n’existera plus de paille pour les industriels. Une première remplaçante a vu le jour : la paille en papier, aujourd’hui dépassée par les pailles écologiques en papier minéral et en fibres résistantes.

 

La paille en papier, une évolution perfectible

Bien que parmi les modèles de pailles les moins chers du marché, et malgré leur impact plus faible sur l’environnement que les pailles en plastique, la paille en papier, de plus en plus répandue, est encore loin d’être parfaite. Sa composition altère le goût des boissons, elle peut se décomposer à l’intérieur, et impacte ainsi très négativement l’expérience de l’utilisateur.

Le meilleur compromis : les pailles en papier minéral et en fibres résistantes

Ces deux types de pailles écologiques réunissent toutes les qualités pour devenir la nouvelle norme en matière de pailles jetables résistantes. Contrairement aux pailles en pâte, blé, sucre ou autres matières organiques, elles sont plus abordables et viables économiquement.

Elles respectent l’environnement, en étant à la fois des pailles biodégradables, recyclables, et en impliquant une empreinte carbone bien plus faible que la concurrence. Enfin, leur résistance surpasse de loin celle de la paille en papier : ces pailles ne se désagrègent pas dans l’eau, et peuvent résister jusqu’à 4 heures dans une eau à 20 °C (contre seulement 6 minutes pour une paille en papier classique).

 

 

OSTONE™, un pionnier de la paille de demain

Convaincue de l’urgence écologique à évoluer dans notre consommation du plastique, OSTONE™, entreprise française, propose aujourd’hui 2 alternatives de choix à la paille en papier ou en plastique. La première est la paille en papier minéral, composée à 50 % de papier de cellulose FSC, à 40 % de poudre de pierre, et à 10 % de polymère brut. La seconde, la paille en fibres résistantes, est pour sa part constituée à 100 % de papier de cellulose FSC.

Chacune est recyclable jusqu’à 5 fois, et entièrement photo ou biodégradable. À n’en pas douter, ce nouveau type de paille devrait très prochainement faire une entrée remarquée auprès des professionnels de la restauration et de la distribution.




SAS OSTONE™
SAS OSTONE™

Auteur